USA – Athens, Ohio

Bâtiment qui abritait la "Junod Milling Company" (Herbert Augustus) à Athens, Ohio à deux pas des archives et de la cellule généalogique de la ville d'Athens.


Frédéric Louis Junod, né le 18 novembre 1791 à Lignières, n'avait que 16 ans lorsque son père mourut. Sur demande des parents de la Veuve (sa mère), la Cour de Justice de Lignières désigna alors en la personne de Louis Auguste BONJOUR, un tuteur-curateur chargé de gérer les biens de l'hoirie (AEN Manuel de Justice de Lignières 1798-1814).

La situation de la famille JUNOD n'était guère brillante, puisque pour éteindre une dette d'au moins 600 écus bons (1500 livres tournois) le curateur dut procéder à la vente d'une partie de ses terres (Ibid, 7 juillet 1807).

Encore cette extinction n'était-elle pas complète, puisque quelques années plus tard, en 1815, le Justicier François Louis BONJOUR, nouveau tuteur, dut encore emprunter 84 écus bons (210 livres) pour achever le paiement d'un pré acheté par feu le père JUNOD. L'emprunt se fit auprès de la Confrérie des familles BONJOUR & JUNOD, dont le fonds d'épargne servait à aider les membres dans le besoin - plus tard aussi, occasionnellement, à financer les émigrations.

En février 1819, le manuel de Justice de Lignières nous apprend que Frédéric Louis était "dans l'intention d'aller dans l'étranger" et réclamait sa part d'héritage paternel, de même que sa sœur Sophie, qui s'était mariée.

Frédéric Louis, emigra avec un groupe de Bernois en 1819, s'établissant à Athens, Athens County, dans l'Ohio. Il y épousa Ursula née Stalder à Ruegsau en 1824.

Les informations obtenues sur cette famille sont issues de documents d'état-civil ou d'archives, ainsi que de la publication du Professeur Philippe Henry de l'Université de Neuchâtel "Une lettre d'Amérique en 1837 - Remarques sur l'Emigration Neuchâteloise au début du XIXème siècle" (Musée Neuchâtelois No 1/89), voire reçues des descendants vivant aux USA.


Image

Ferme familiale "Favarger" à Lignières (2018).


Je me suis rendu dans l'Ohio en 1995 et c'est acompagné de nos cousins, Chuck et Laurie Junod, que j'ai eu la chance de pouvoir visiter la ville d'Athens, chaleureusement accueillis par Madame Jo Prisley, directrice du Musée et de la Société Historique d'Athens.

Un article a du reste été publié, relatant cette visite. Voici cet article, en anglais

Liens

Historical Society and Museum
Genealogy and History Society
Photo de la maison familiale (construite à l'époque de la "Junod Milling Company")