France – Goersdorf, Alsace

Maison familliale à Goersdorf, occupée par la famille depuis le début du 20ème siècle


Jean Jacob Junod, né le 29 novembre 1765 à Lignières, fils de l'Enseigne et du lieutenant de milice Jean-Jacques et de Marie Catherine née Carrel. Jean Jacob décède le 26 décembre 1838 à Goersdorf.

Militaire au service de la France (mercenaire), il décide de ne pas rentrer au pays à l'issue de son service et de venir s'établir à Goersdorf, village d'un collègue de service,.

Il n'avertit pas sa famille, celle-ci ne semble pas avoir eu de ses nouvelles en tous cas jusqu'en 1810, date ou Jean Jacob est exclu de la Confrérie (dont il fut un des fondateurs) des familles Bonjour et Junod "... pour lui et ses descendants... ne sachant pas s'il est mort ou vivant...".

Il épouse Anne Marie Geist le 7 août 1798. Leur fils Jacques, né le 19 mai 1799 sera la source d'une nombreuse descendance, principalement établie en Alsace.

A la mort de son épouse en 1817, il reconnaît un enfant naturel, Salomé, née le 11 janvier 1819, fille de Salmoé Müller (1778 - 1838). Suivra ici une autre lignée de descendants porteurs du patronyme Junod.

Les sources d'informations concernant cette branche proviennent essentiellement de :

  • En ascendance: état civil de Lignières, Archives d'état - Neuchâtel
  • En descendance: descendants de Jean Jacob Junod

Notre cousin Albert Junod me signalait une modification du nom Junod en Junot sur un acte du début siècle passé - 19ème, rétabli depuis.